Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 18:36

988658_399539903495255_776718962_n.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Interview de Samir

Enseignant de jiujitsu brésilien

 

Site webwww.imanajjb-unicite.fr
Facebookhttp://www.facebook.com/ImanaJJBunicite

 

Par William Legrand

 

Présente toi pour ceux qui ne te connaissent pas encore ?

Je m’appelle Samir Bensaïd, j’ai 35 ans, pratiquant de jiujitsu brésilien depuis 2004, j’ai commencé

par le Judo très jeune vers l’âge de 6 ans, j’ai aussi fait du Yoseikan budo durant mon adolescence.

J’ai toujours été attiré par les arts martiaux, comme tout le monde j’ai été fan de Bruce Lee, je me

suis pris pour Jean Claude Van Damme, je testais les techniques sur ma petite sœur…

L’autre aspect des arts martiaux qui m’intriguais et m’attirais c’est « les grands maîtres », ils

inspirent le respect, dégage une force et une sagesse que j’ai toujours voulu approchée.

Quel est le conseil que tu aurais aimé que l'on te donne quand tu as débuté ?

Peut être d’être régulier à l’entrainement, quand j’ai commencé je m’entrainais par intermittence des

fois 3 fois par semaines et parfois je m’arrêtais 2 semaines.

J’aurai aimé que l’on me pousse à la régularité, car pour moi de la régularité à l’entrainement vient la

progression dans la discipline.

Qui sont tes entraineurs? Partenaires d'entrainement?

Ça fait longtemps que je n’ai plus d’entraineur malheureusement, en jjb j’ai commencé avec

AbdelAziz Chérigui avec qui j’ai passer tout mes grades jusqu’à la ceinture marron avant son départ

à l’étranger.

Je dois mentionné un entraineur qui m’a beaucoup influencé surtout dans l’état d’esprit c’est Eric

Candori à l’époque ou je faisais du Jiu-jitsu traditionnel. Sa vision des arts martiaux à eut un réel

impact sur moi, ma pratique et ma vision d’un sport de combat.

Je le remercie de cette transmission, car cela vaut mieux que les meilleurs techniques du monde.

Quel est ton rythme d'entrainement ?

En ce moment le rythme est élevé car je prépare les championnats d’Europe de jiu-jitsu brésilien

c’est 2 fois par jours avec muscu le matin et jjb le soir et un jour de repos dans la semaine,.

Le reste de l’année, c’est une fois par jour avec un jour de repose par semaine.

Quelles sont tes techniques préférées? Qu'elle technique notamment avez-vous développé?

J’aime beaucoup travailler et renverser en demi-garde en « deep half guard » plus particulièrement.

J’ai rien inventé mais très tôt je me suis focalisé sur les étranglements, je me rappel qu’en ceinture

blanche j’étais tombé sur des personnes qui ne voulait pas taper sur des clés de bras et j’ai toujours

eut de la réticence à forcer sur les clés de bras quand les gars ne voulaient pas taper.

Donc j’ai laisser tombé les clés de bras pendant longtemps pour me concentrer sur les étranglements

en me disant que la je pouvais forcer jusqu’au bout sans blessé mon partenaire et que dans le pire des

cas il finirait simplement par s’endormir…c’est devenu un de mes point fort.

Pratiquez vous le MMA ( MIXED MARTIAL ART )? Pouvez vous expliquer celui ci, pour les

personnes ne connaissant pas? Il y a t'il une différence entre le mma et le jiu jitsu brésilien ?

J’aime beaucoup le mma, je pense que c’est simplement l’art martial le plus complet car ont y retrouve toutes les composantes d’un combat (projection, pied/poing combat au sol).

Je pratique à l’occasion mais pour vous dire la vérité j’ai une telle soif d’apprendre le jiu-jitsu brésilien que lorsque que je peu passer du temps sur un tatamis j’essaie de le faire en jiujitsu.

En jiu-jitsu il y a tellement à voir, à apprendre tout le temps qu’il y a toujours quelques choses à

travailler et même comme ça c’est pas assez…

Quand la différence entre jjb et mma, c’est juste pas le même sport du tout, la confusion et

l’amalgame dans l’esprit des gens vient du fait que les 4 premiers UFC on été gagné par un

combattant de Jiu-jitsu brésilien.

Que pensez-vous l'avenir de jiu-jitsu brésilien?

L’avenir est prometteur, j’en prends conscience chaque jour lors de mes entrainements avec les enfants.

Quand à une participation aux JO, je ne sais pas, je ne voudrais pas que pour plaire au plus grand

nombre nous perdions l’essence même de mon sport comme cela à été fait avec le judo.

Au final que notre sport soit un peu « underground » ne me déplait pas tant que ça.

Au-delà de ça on aura déjà bien avancé lorsque nous n’aurons plus besoin d’expliquer que le jiujitsu

brésilien n’est pas de la capoeira…

Avant un combat quelles parties de ta préparation favorises-tu ?

Il ne faut rien négliger, la force, l’endurance et la technique, toutes ces phases s’intègrent à des

moments particuliers dans la préparation d’une compétition.

As-tu une alimentation spécifique ?

Obligatoirement, un athlète choisis le meilleur carburant pour son moteur.

 

Je ne vais pas rentrer dans les détails mais je fais attention chaque jour et de temps en temps je fais

un petit écart pour le plaisir…





Quel sont les qualités d'un bon pratiquant d'arts martiaux ?

L’état d’esprit est primordial, vouloir progresser, évoluer dans sa discipline doit être l’objectif selon moi.

Vouloir devenir le meilleur est trop subjectif et s’est se limiter d’une certaine manière, vouloir devenir

le meilleur, c’est calquer sa pratique par rapport aux autres et sa c’est un truc que je me refuse de

faire.

Par contre je peux essayer de devenir le meilleur moi, essayer d’atteindre mon plein potentiel qu’il

soit physique, technique mais aussi et surtout mental, réussir à sentir et ressentir sa discipline, sa

pratique, anticiper le mouvement, ne pas être dans la réaction mais l’anticipation, la beauté des arts

martiaux réside la en partit, il ne faut pas passer à côté.

Quel combattant aimerais-tu affronter ?

Franchement personne en particulier, chaque adversaire est un nouveau défis à relever.

J’ai perdu des combats contre certain adversaire, si ils m’ont battu c’est qu’ils étaient meilleurs que

moi ce jour-là ou meilleur que moi tout court et je n’ai absolument pas de sentiment de « revanche » .

Par contre j’ai quelques combats d’entrainement de rêve que j’aimerai faire, par exemple 1h de

sparring non stop avec Marcelo Garcia, Saulo Ribeiro ou encore Rickson gracie, waouh le kiff, tu

check et tu laisse ton jiu jitsu allez dans le flow, le top !

As-tu recours à une préparation mentale ?

Oui j’en fais un peu avant les grosses compétitions, quelques exercices de sophrologie, j’essaie de

d’ajouter à ma préparation tout ce qui peut m’être utile pour atteindre mes objectifs. Des fois la

victoire ce joue à tellement peu de chose que je prête attention à tout ce qui peut m’aider à faire la

différence et faire pencher la balance en ma faveur.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur la relation entre le jiu-jitsu brésilien et japonais

jiu-jitsu et judo?

J’aime le judo, j’ai commencé par le judo mais parfois j’ai l’impression qu’on me dit que le jiujitsu

brésilien n’a rien inventé et que finalement on pratique juste du judo « des origines », je ne suis pas

du tout d’accord avec ça.

Nous savons tous que c’est un élève de Jigoro Kano (le fondateur du judo) qui a importé le Judo-

Jiujitsu au Brésil.

Mais ensuite au fil des années le jiu-jitsu brésilien à pris une totale indépendance pour développer

ses propres techniques de combat au sol, des choses qui n’existaient pas en judo tel que « la garde

araignée », « Delariva », « X-guard »….le jiu-jitsu brésilien invente tous les jours un nouveau truc.

Je pense au contraire que grâce au jiujitsu brésilien le judo connait un nouvel essor en France et en

Europe, j’en veux pour preuve les compétitions organisé par la fédération française de Judo depuis

environs 3ans en « Ne Waza » avec les mêmes règles qu’en jiu-jitsu brésilien. Il y a même eut

récemment un championnat du monde en Colombie.

Sans le jiu-jitsu brésilien je pense que tout ceci n’aurait pas eut lieu ou alors dans très longtemps.

En tant que pratiquant je trouve ça bien, ça fait plus de compétition dans l’année.

D’un point de vue éthique je trouve ça moyen de vouloir profiter du phénomène et d’en tirer profit, mais bon c’est la normalité de nos jours, soit.

Pouvez-vous nous dire sur les aspects tactiques du jiu-jitsu brésilien, le côté intellectuel de

l'art: le jeu d'échecs?

C’est l’aspect de la discipline qui me plait le plus, emmené l’adversaire sur une fausse route, le faire

réagir d’une certaine manière et le surprendre avec une technique qu’il ne connaissait pas ou alors le

surprendre avec une technique qu’il connaissait mais qu’il ne s’attendait pas à voir à cette instant, ça

c’est vraiment top !

Comment avez-vous contribué à l'art?

C’est le jiu-jitsu qui à contribué en partit à mon évolution.

Comment le jiu-jitsu brésilien a évolué au fil du temps?

Ce sport c’est un truc de fou, il évolue à chaque instant ça se trouve en ce moment même un débutant

est en train de développer sans s’en rendre compte la technique qui fera fureur dans quelques années.

Ça évolue d’année en année. Le jjb des années 90 avec beaucoup de garde fermé n’a rien à voir avec

celui des années 80, celui des années 2000 à passer un cap par rapport à celui des années 90, il y

avait plus de tout, plus de demie garde, de Delariva, de spiderguard, Marcelo Garcia à amener la X

guard, fin 2000 début 2010 la « deep half guard » c’est développer, maintenant c’est Leg drag,

Berimbolo et reverse Delariva…

L’athlète qui s’en sortira est celui qui maitrise les fondamentaux de la discipline et qui s’intéresse à

tout ce qui ce fait de nouveau, ça fait beaucoup pour quelqu’un qui s’entraine juste en loisir. C’est

pour ça que le travail de l’entraineur est d’enseigner les techniques de base et de mettre à jours ses

élèves sur les nouveautés de la discipline.

On ne doit pas seulement axé son travail sur les nouveautés ou la compétition comme c’est souvent le cas de nos jours.

Nous devons viser une pratique à long terme de notre discipline afin d’être un combattant complet.

4 combattants préférés ou références ? ( + petite explication sur chaque...svp ) Pour les personnes qui n'ont jamais reçu une formation en jiu-jitsu brésilien, que recommandez-vous pour les nouveaux?

4 c’est dure je pourrais en cité 10 mais allons y…

N°1- Roger Gracie, car c’est celui qui à les meilleures fondamentaux il les maîtrise à la perfection et il a su resté au top tout le temps ou il combattu et ce grâce à la maitrise des techniques de base, il a surmonté toute les évolutions du jiujitsu brésilien, 10 fois champion du monde…

N°2-Saulo Ribeiro, pour les même raison que Roger Gracie, lui en plus est un entraineur incroyable.

N°3-Marcelo Garcia, c’est un phénomène, il a développé son propre style très efficace pour un poids moyen, il à souvent battu des adversaires bien plus lourd que lui, ce gars m’inspire.

N°4-Gui Mendes, je cite un gars de la nouvelle génération volontairement car lui et son frère ont contribué à faire évoluer notre sport, je penche plus pour Gui car son jeu au-dessus est juste phénoménal pour un poids léger ont ressent toute la pression qu’il met sur ses adversaires, il a un jeu en leg drag, prise de dos et finalisation réglé comme du papier à musique

Vous pouvez mettre un mot pour vos fans et amis (ies)

Un mot pour mes amis partenaires d’entrainement, Merci de me faire progresser chaque jour.

Quel est ton objectif à long terme ?

J’aimerai pouvoir continuer à m’entrainer avec mes amis du jjb même à un âge avancé, continué àprogresser et partager nos connaissances comme on le fait actuellement, « tiens regarde j’ai vue ça de nouveau aujourd’hui, dis-moi ce que t’en pense… » sauf que la on sera moins fort physiquement, un peu plus rouillé et abimé par nos batailles de la vie mais ou l’enthousiasme, la joie et la soif d’apprendre resterons intact...

 

 


 


 

      Diplôme et compétitions

Samir BENSAID « Le Marchand de Sable »

En charge des Entrainements de Jiu-Jitsu Brésilien

pour les Adultes et les Enfants

-Diplôme Fédéral 2ème degré Entraineur GRAPPLING FFL

-Diplôme Fédéral 1er degré Animateur GRAPPLING FFL

-Ceinture Noire Grappling FFL

-Ceinture Marron JJB de la Gracie Barra

 

PALMARÈS EN COMPÉTITION

- Champion de France 2013 CFJJB

- Médaille de Bronze Championnat d’Europe 2013 IBJJF

- Médaille de Bronze Grand Prix FILA Genève 2012

- Médaille d’Argent Championnat d’Europe 2011 IBJJF

- Médaille d’Argent Championnat d’Europe 2010 IBJJF

- Médaille d’Argent Championnat d’Europe 2009 IBJJF

- Médaille d’Or Championnat de France 2012 CFJJB

- Médaille d’Or Championnat de France 2011 CFJJB

- Médaille d’Or Championnat de France GRAPPLING GI 2012 FFL

- Médaille d’Or BJJ SPIRIT 2011

- Médaille d’Or BJJ SPIRIT 2010

- Médaille d’Or Open de Disney 2010

- Médaille d’Or Open de Sénart 2010

- Médaille d’Argent au Brazilian Power Team Challenge en 2009

- Médaille d’Argent Belgium Open 2011

- Médaille d’Argent Esprit vif Challenge en 2011

Médaille d’Argent de l’open de sénart 2009

Médaille d’Argent de l’absolute de sénart 2010 

 CHAMPION-DE-FRANCE-2011.jpg

 

 

Présentation de club : Imana JJB Unicité

Initialement appelée Imana Contact, l'association est fondée et développée par les frères Cabakulu, Ishak et Koffy. En Juin 2012, ils sont rejoints par Samir Bensaïd. Ensemble, ils décident d'unir leur force pour fonder "Imana JJB Unicité" à Savigny-le-Temple en région parisienne. Les 3 combattants s'entrainaient déjà ensemble depuis plus de 7 ans au sein de la Gracie Barra 77. C'est là-bas qu'ils ont passé tous leurs grades jusqu'à la ceinture marron. Imana est le nom historique de l'association et Unicité met l'accent sur le caractère unique de ce qu'ils ont à offrir.

Ils proposent des cours de Jiu-Jitsu brésilien pour adulte. Samir Bensaïd qui dispense les cours accorde un intérêt particulier pour:

- Les techniques de base qui sont l'essence même de la discipline. C'est ce qui fera des élèves de bons combattants, pour le loisir ou la compétition.
- Les techniques de jjb adaptables en Grappling, pour que les élèves ne soient pas perturbés lorsqu'ils enlèvent le kimono.
- La self-défense.
- La compétition

Samir dispense également des cours de Jiu-Jitsu brésilien pour les enfants. Imana JJB Unicité a l'ambition d'être une école de Jiu-Jitsu Brésilien et un centre de formation pour les enfants. De cette manière ils souhaitent avoir dans quelques années un vivier de combattants en France prêts à rivaliser avec les plus grandes nations de la discipline.

« Si un jour notre discipline devient un sport Olympique, nous aurons des athlètes déjà prêts »

Ishak et Koffy Cabakulu dispensent quant à eux les cours de Grappling. Ils sont plutôt axés compétition avec des sessions de préparation physique.

Chaque année, l’association organise le Clash des Champions, gala dont l'objectif est de promouvoir la discipline auprès du grand public avec des "super-fight" sur un ring. Le show comprend également des combats de catch, toujours spectaculaires et qui impressionnent les jeunes et les moins jeunes pour ajouter un côté fun à l’événement.

Informations pratiques :

- Planning des cours disponible sur le site
- Cotisation Jiu-Jitsu brésilien: 255€
- Cotisation Grappling: 180€
- Cotisation Enfant: 150€
- Cotisation Lady: 150€
- Le prix de la cotisation comprend la licence CFJJB
- Des tenues de JJB et Grappling sont disponibles au club à la vente.

Mots de Samir Bensaïd, instructeur à Imana JJB Unicité:

Je tiens à remercier personnellement l'équipe de Jits Magazine pour leurs efforts dans la promotion de notre discipline et la qualité des articles proposés.
Remerciement aussi à The Family JJBiste pour le travail fourni, vous serez bientôt la page Facebook de référence en France sur l'actualité et l'évolution des clubs de l'hexagone.
Vous contribuez tous les deux à faire évoluer et connaitre notre sport !

Repost 0
Published by JUJITSUKA - dans INTERVIEW
commenter cet article
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 20:12

wpid-kaa_81461.jpg

 

Rowdy'Hyatt Bec a rapidement monter, s'établissant comme la combattante numéro un des femmes en Australie.

Après avoir connu une victoire par décision âprement disputée sur Rachel Sheridan à Valor, Hyatt a travaillé son chemin vers un dossier de 3-1, qui accroche le regard des fans de combat partout dans le monde sur le chemin. Et à 23 ans, il est encore trop tôt pour un combattant cherche à devenir le visage de la femme Mixed Martial Arts en Australie.

Hyatt a commencé son voyage MMA en 2010 après avoir décroché le kickboxing pour tenter de perdre quelques kilos. Elle ne savait pas que ce passe-temps deviendrait sa passion retrouvée et qu'elle rencontrerait compagnon de lutte et le mari-à-être Dan Hyatt.

"J'ai observé MMA pendant un certain temps à la télévision, mais n'a même pas qu'il y avait des classes ou des gymnases de Tasmanie qui l'a fait. Dès que j'ai découvert que mon mari maintenant, Dan, était un combattant de MMA et qui dirigeait sa propre salle de gym, j'ai commencé la formationen MMA et n'ont pas regardé en arrière depuis. "

Pour ses proches, il n'est donc pas étonnant que Hyatt prit si vivement à un sport que beaucoup considèrent comme brutale et unladylike. Avec le feu concurrentiel instillé en elle à un jeune âge, elle explique comment la transition vers les arts martiaux mixtes était plus naturel que beaucoup attendaient.

"Quand j'étais enfant, mon frère ne serait debout autour avec ses amis et je me battrais ma soeur pour une pièce de 50 cent! Ce fut une chose ordinaire! Le combat est dans mon sang. J'aime la compétitivité et l'éventail des techniques que vous devez apprendre dans le MMA. Être une mère de deux enfants, d'avoir un partenaire qui se bat également ainsi que la formation jonglerie peut être difficile parfois, mais j'aime ce sport trop pour ne pas trouver un moyen. "

Le passage de Lauceston à Brisbane afin de transmettre sa carrière en MMA, Hyatt s'entraîne maintenant hors de MMA Impact en Capalaba. Bénéficiant d'une récolte impressionnante de talents locaux, elle dit qu'elle ne pouvait pas être plus heureux avec son équipe et son centre de formation, récemment rénové.

«Je suis béni et heureux d'être entouré par des formateurs très compétents dans une équipe qui me permet de m'exprimer et de me laisser être moi. L'éthique du travail et de l'atmosphère à l'impact est grand. "

Après avoir connu une «lutte de la nuit" victoire à Valor, 'Rowdy' dit qu'elle espère poursuivre ses chemin de la victoire, à la poursuite des combats avec l'Australie talents féminins haut.

'Rowdy' n'hésite pas à exprimer son mécontentement sur ​​le traitement des femmes combattantesau sein de la scène locale. Elle met en évidence un certain nombre de barrages routiers quicombattantes comme elle rencontrer dans leurs voyages MMA et espère un pont jour, le fossé entre la fracture mâle et femelle dans le jeu de combat.

«Nous (les femmes) se retenait tous les jours quand il s'agit de MMA, que ce soit par l'opportunité combat, possibilité de commandite, ou des partenaires d'entraînement. C'est ma mission de construire MMA féminin dans ce pays et je crois que je fais un bon travail de celui-ci jusqu'à présent.A la fin de la journée, nous avons deux bras, deux jambes et un battement de coeur, tout comme n'importe quel homme. Rien sur nous ne nous permet pas de se battre pour les mêmes motifs que masculins combattants de MMA faire. "

En dépit de ce sport de plus en plus à un rythme rapide, Hyatt sent qu'il doit y avoir des changements dans l'ordre pour le sport à prendre la prochaine étape dans le pays. Elle reconnaît que le sport est beaucoup plus grande qu'elle ne l'habitude d'être, mais met l'accent sur un certain nombre de questions qu'elle espère peuvent être adressées le plus tôt possible.

"Le plus gros problème je pense qu'avec Aussie MMA sont les promoteurs profitent de combattants et spectateur des paiements, match-ups, et les prix des billets. Tout cela devrait changer une fois que certains organismes d'accréditation et les intérêts bonnes démarrage et d'obtenir en cours d'exécution. En outre, le fait que les femmes MMA est toujours une partie de niche de l'Australian MMA me dérange. Il est temps de grandir! "

Avec sa passion indéniable pour le sport et sa vision du MMA femmes en Australie, il est évident de voir que Hyatt 'Rowdy' Bec est une femme d'une mission. Et vous avez du cran de parier contre ce bagarreur eau de Javel blonde - il suffit de demander sa légion de fans Facebook 12.500.

«Mon objectif le plus important est de continuer à développer mon niveau de compétences et d'évoluer mon jeu. Il ya tellement de choses à apprendre dans ce sport qui rend la formation toujours frais et amusant! "

Repost 0
Published by JUJITSUKA - dans INTERVIEW
commenter cet article
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 20:08

167452 501378899906459 1685835899 n

 

Interview Paturel Robert

 

bonjour monsieur Paturel.

Quels sont pour vous les principes techniques de base de votre discipline?(La boxe de rue)

 

savoir gérer une agression 
mentalement-physiquement-tactiquement-légalement

 

1-Peux tu nous rappeler ton parcours sportif?

R-je commence à 16 ans premier combat après 3 mois de salle une victoire

mais je me sauve

18 ans de compétition 103 combats 88 victoires 13 défaites 2 nuls dernier

combat à 33 ans (Fred ROYERS)

 

2-Quel a été ton combat le plus difficile?

R- Un combat en boxe thaï contre André BRILLEMAN (Hollande) je viens en touriste rencontrer ce mec qui est champion d' Europe (puis champion du monde)

sur son terrain sans savoir du tout ce qu'est la boxe thaï à l'époque

(faut il être inconscient) je perd par arrêt de l'arbitre à la 4 ieme

reprise (je ne peux pas me lever de mon tabouret)

 

3-Tu as été invité chez Dan Innosanto à quelle occasion?

R-Dan INNOSANTO rêvais depuis longtemps d'étudier la boxe française,

discipline dont Bruce LEE lui avait parlé, il m'a fais venir pour lui et ces

instructeurs, il a obtenu le diplôme de moniteur de boxe française et gant

d'argent technique, (je suis venu 4 fois) c'est un mec super qui n'hésite pas

à se remettre toujours en question alors qu'il est lui même une encyclopédie

des sports de combat.

 

4-La police Française te doit la venue du tonfa comment cela c'est passé?

R-lors de ma première venue à Los Angeles, l'un des élèves de Dan est

shériff et me fais visiter la fameuse académie (avec l'espoir caché de leur

faire une petite démonstration de savate),je rencontre alors le chef

instructeur (Bob JARVIS) qui me fait visiter l'académie, et lors de cette

visite je tombe sur un groupe d'élèves travaillant avec le tonfa, Jarvis me

demande si ça m'intéresse, je répond par l'affirmative il me propose alors un

petit cours étant lui même un spécialiste de cet outil.je pars avec deux

tonfa , le bouquin de Jarvis et je me mets au boulot immédiatement, de retour

en France j'achète à peu près tout ce qui parle de tonfa et je m'entraîne

avec des amis eux même spécialiste en arts martiaux.

l'année d'après je retourne voir Jarvis qui constate les progrès et je

reprend un cours, de retour je décide faire bouger tout ça et je fais ce

qu'un puriste n'aurais pas osé faire, je prend la base de la technique

américaine mais j'y ajoute les déplacements et le jeu de jambe de la boxe,

les esquives de l'aïkido, les désarmements de kali , plus quelques

"trouvailles" et ça devient la technique française enseignée dans la Police,

La Gendarmerie, l’armée, et même dans les clubs civils.

 

5-Quels sont les principes et fondements de la boxe de rue?

R-pragmatisme, efficacité, simplicité

le résultat d'une recherche en temps que boxeur, mais aussi en tant que

policier de terrain , j'ai éliminé tout ce qui a peu de chance de

fonctionner et surtout

j'essaye d'ouvrir les yeux à mes élèves en leur montrant les difficultés

réelles à affronter un individu,(armé ou non) les mises en situation

concrètes leur permet parfois de mieux connaître leurs propres réactions, on

essaye de démystifier un peu la peur et les réactions que celle ci engendre.

 

6-Tu as écrit un livre sur l'esprit du combat peux tu nous en dire plus?

R-depuis longtemps l'idée me trottait dans la tête d'écrire un livre pour

les combattants ou ils retrouveraient ce "ressenti" d''avant un combat ou

pendant une situation conflictuelle, cette poussée d'adrénaline qui ramollie

les jambes, ce bouquin (sans prétention) aide les non combattant à

comprendre (un peu) ce qui nous anime et les combattants à se retrouver à

toutes les pages.

j'ai profité d'une opération à une jambe et d'une immobilisation de 3

mois, pour écrire (c'était la seule possibilité pour l'hyper actif que je

suis).

cette gestion du stress ceux qui en parlent régulièrement sont des psys et

c'est bien rare qu'ils montent sur le ring ou se retrouvent confrontés à une

situation à risque, c'est comme l'amour ceux qui en parlent le

plus...................

 

7-Que penses tu du krav maga?

R- J'ai un profond respect pour toutes les disciplines quelles qu'elles

soient, et j'avoue m'y intéresser de près.

je ne peux pas en dire du mal vu que j'adopte énormément certains ces

principes (et quelquefois même je copie, mais je le dis)

quand j'ai commencé à m'intéresser à la self défense dans les années 70

j'avais déjà remarqué que lors d'une attaque à distance rapprochée avec une

arme blanche la seule possibilité de défense était d'effectuer 3 action

simultanée (parade, esquive, riposte) ce que j'appelle "la règle de 3" et je

parle aussi de "carapace virtuelle" pour les blocages sous tous les angles.

par contre mon principe de défense est basé sur une prise de distance "la

distance de sécurité" et une sortie d'axe, qui permet d'envisager la fuite

ou du moins de ce mettre à l'abri d'abord puis de riposter ensuite en ayant

analysé l'agression afin d'y apporter une réponse adaptée (légitime

défense).

pour conclure je dirais seulement que en plus du Krav il est bon d'aller

boxer et lutter un peu et se remettre en question en permanence.

 

8-Face à une agression quels sont les principes de base qu'il faut respecter?

R-Evaluer le danger réel, analyse correcte de la situation, prise de

décision (je fuis, je négocie, je combat), attention à l'effet tunnel, être

capable de se "lâcher" au moment opportun, être capable "d'appuyer sur le

bouton" pour déclencher une riposte fulgurante mais être capable aussi de

redevenir "civilisé" dès que le danger est écarté (et c'est le plus

difficile)

 

9-Faut il être un champion ou un combattant expérimenté pour espérer se sortir d'une agression?

R-Pas du tout, certains champions seront incapables de restituer un

dixième de leur savoir en situation de stress intense ,les repères ne sont

plus les mêmes, plus de règles, plus d'arbitres, tout est permis, il peut être

armés ils peuvent (il sont en général) plusieurs. d'autres sans aucune

préparations seront capables "instinctivement" de se défendre d'un façon

efficace ces "cerveaux reptiliens" de défendent d'une façon quasi

incontrôlée et très animale.

Repost 0
Published by JUJITSUKA - dans INTERVIEW
commenter cet article
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 19:21

Interwiew de Lucie Ignace

par Legrand William

 

Quel style de karaté tu pratique?

Shotokan

 
Quel sont les qualités d'un bon karatéka?

Explosivité

 
Peux-tu te présenter rapidement pour ceux qui ne te connaissent pas ?Lucie Ignace 20 ans, Titulaire d'un bts assistant manager, Championne du monde de karaté 2012

 

Quels sont tes projets, tes échéances?

Projet scolaire : Préparer le concours de professeur des écoles, Sportivement : Championnat de France, Championnat d'Europe, Jeux méditerrannéen


Tu te promènes tranquillement dans un parc, quand tu te fais agresser par deux personnes, qui en veulent après ton porte-feuille ! Comment tu réagis ?"

J'essai de m'échapper comme je peux, je les frappe si besoin.382073_10151336007939101_956999792_n.jpg


 
Repost 0
Published by JUJITSUKA - dans INTERVIEW
commenter cet article

Presentation

  • : JIUJITSU
  • JIUJITSU
  • : JUJITSU JIU JITSU BRESILIEN JUDO KRAV MAGA ARTS MARTIAUX ET SPORT DE COMBAT
  • Contact

legrandwilliam

Recherche

Liens